Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    KO KO MO défonce le « Personal Jesus » de Depeche Mode

    Qu’est-ce que ça donne, un groupe français prometteur influencé par Led Zeppelin qui reprend le plus gros tube des garçons coiffeurs anglais ? À peu près ça : trois minutes de furie hard rock et un gros moment de jouissance pour la reprise de la semaine. Don’t enjoy the silence !

    On vous a déjà dit tout le bien qu’on pensait de KO KO MO, auteur d’un premier album cette année (« Technicolor Life ») sous le signe du sacro-saint duo guitare-batterie. Persiste et signe, Warren Mutton et K20 parviennent à ressusciter la folie et la décadence des années 1970 sans sonner ni rétro ni ridicule. Bonus : ils sont français. Un double exploit quand on connaît la difficulté des groupes nationaux à s’inspirer de Robert Plant sans passer pour des tripoteurs de chatons.

    Entre deux compositions originales qui sentent bon le cuir chauffé, les deux ont tout de même trouvé le temps de se frotter à un standard de Depeche Mode. D’autres célébrités s’y sont déjà frottées avant eux (Johnny Cash, Marylin Manson…) mais la version de KO KO MO n’a pas vraiment à rougir de la comparaison. C’est à écouter très très fort avant de les découvrir sur scène sur l’une de leurs nombreuses dates estivales, et on peine à vous dire co-co-comment c’est bien.

    Vous aimerez aussi

    Jack te recommande

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.