Playlist par JACK
Les 33 morceaux méconnus de Johnny
Les 33 morceaux méconnus de Johnny
avec
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Quelles sont les 10 « meilleures » chansons présidentielles ?

    Pas facile de faire campagne sans musique. Les candidats le savent, les Français aussi. Depuis 1981, les électeurs ont été confrontés à divers choix, plus ou moins judicieux… Jack en a retenu dix.

    François Mitterrand – 1981

    Entre des paroles dignes de hippies aux cheveux mal tressés et une mélodie apte à séduire les amateurs de rock progressif, cette chanson a tout pour rebuter les foules. Et pourtant, on connaît la suite.

     Jacques Chirac – 1981

    Parce que ça transpire les années 1980, les orchestrations dignes du générique de Champs-Élysées sur Antenne 2 et les rimes à la Jean-Jacques Goldman : « On a dans notre pays/Le pouvoir de changer de vie/Pour tous, Jacques Chirac, maintenant/ Président. »

    Lionel Jospin – 2002

    Jean-Jacques Goldman, justement, a parfois poussé son engagement social et politique au-delà du rendez-vous annuel des Enfoirés. En 2002, par exemple, le parolier préféré des chanteurs de variété offrait un de ses titres (Ensemble) au plus célèbre loser du Parti Socialiste, Lionel Jospin. Sans succès, forcément.

    Alain Madelin – 2002

    Alain Madelin n’a fait que 3,91% au premier tour des élections présidentielles en 2002, et on ne sait toujours pas si c’est à cause de son programme ou de son hymne de campagne. Aux couleurs de la vie, certes, mais a-t-on vraiment envie qu’elle soit aussi ringarde ?

    José Bové – 2007

    Enregistré par un ancien humoriste chouchouté par Patrick Sébastien, cet hommage reste sans doute plus difficile à digérer pour José Bové qu’un menu maxi best-of chez McDo.

    François Bayrou – 2007

    Il fut un temps où François Bayrou était tellement cool qu’il inspirait à ses électeurs des hommages musicaux parodiant l’un des pires tubes de 2004 : Femme Like You de K. Maro. « T’auras mon vote, Bayrou/Ma voix, Bayrou/Mon bulletin dans ton urne. » Comme quoi, le pire est toujours à venir.

    Sarkozy – 2007

    L’ancien président est un mélomane : après avoir utilisé (sans autorisation) Kids de MGMT, fait appel à Faudel et Enrico Macias pour soutenir sa candidature, et donné naissance à un jeune homme se rêvant en producteur hip-hop, il était logique que cela donne des idées à certains musiciens en herbe. En 2007, un fan de R’n’B ne s’est donc pas privé d’y aller à fond. C’est kitsch, maladivement répétitif et foncièrement dérangeant.

    Jean-Luc Mélenchon – 2012

    Si le leader de La France Insoumise a la cote ces temps-ci, gare à ceux qui auraient oublié que le bonhomme affolait déjà les plus jeunes en 2012. Ou du moins, cette jeune fille, nommée Victoire, en position lascive et visiblement prête à faire des siestes crapuleuses avec ce bon vieux Jean-Luc : « Prends le pouvoir sur moi, Jean-Luc. »

    Eva Joly – 2012

    Sur le papier, c’est vendeur : poser une partie de son programme sur la musique de Final Fantasy X, remixée par le duo de producteurs français White & Spirit (à l’origine de la B.O. de Ma 6-T Va Crack-er), avouez que ça en jette. Et pourtant, comme souvent avec les clips de campagne, ça fait flop.

    Philippe Poutou – 2017

    On ne sait pas si c’est parce qu’il est militant au NPA, mais le bonhomme derrière ce morceau a visiblement rencontré quelques problèmes pour orchestrer convenablement son morceau. Humoristique, mais tout de même dérangeant, le titre vient en tout cas confirmer une chose : non, toutes les luttes ne sont pas classes.

    Vous aimerez aussi

    Jack te recommande

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.