Playlist par JACK
La playlist Girl Power de Brigitte
La playlist Girl Power de Brigitte
avec
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Qui a été à « l’école du micro d’argent » ?

    « L’École Du Micro D’Argent » d’IAM ce ne sont pas que des classiques, un 1,6 millions d’albums vendus et un des plus grands chefs-d’œuvre du rap français, c’est aussi une influence pérenne au sein de la scène hexagonale. Pour fêter les 20 ans du disque, la preuve par cinq.

    Fonky Family. On aurait pu citer les Psy4 De La Rime, 3ème Œil ou tous ces entités marseillaises qui ont fait les grandes heures du rap de la Canebière au croisement des années 1990 et 2000, mais c’est bien la FF, avec Chiens de Paille, qui s’inscrit sans doute le mieux dans l’héritage d’IAM, l’humour en moins, la rage en plus. Et puis il y a ce single mythique, Bad boys de Marseille, enregistré au cours des sessions de « L’école du micro d’argent ».

    Ärsenik. Ceux qui ont entendu L’Art de la guerre sur la compilation « Première Classe », en 1999, savent à quel point le flow d’Akhenaton et les punchlines d’Arsenik peuvent se combiner à merveille. Ceux qui ont écouté « Quelques gouttes suffisent », le premier album de Calbo et Lino, sorti en 1998, un an après « L’école du micro d’argent », savent surtout à quel point le duo du 95 a amené les codes de l’ancienne école – soit un rap très littéraire, biberonné au boom-bap new-yorkais – vers de nouvelles dimensions. Détail amusant : les deux groupes collaboreront avec des membres du Wu-Tang Clan.

    Oxmo Puccino. Quand « Opéra Puccino », le premier album d’Oxmo, paraît en 1998, le rap français est déjà en pleine mutation, porté par les flows arrogants de l’écurie Time Bomb et les mélodies G-Funk du Secteur Ä. Par sa science de la dramaturgie, de la mise en son et de la cohérence, Oxmo Puccino s’inscrit pourtant en digne héritier d’IAM et de sa fameuse école. Coïncidence ou non : Akhenaton et Freeman viennent même poser leur couplet sur 24 heures à vivre.

    Jazzy Bazz. Si François Baroin peut aujourd’hui avouer être fan de « L’école du micro d’argent », c’est dire à quel point l’album à influencer des générations entières. Pour ses textes, sa production et son atmosphère, mais aussi pour la qualité de ses samples. Et ça, ça a visiblement marqué Jazzy Bazz, dont Le Roseau, et sa leçon de vie samouraï, fait immédiatement penser à L’école du micro d’argent ou Un cri court dans la nuit. Et s’inscrit d’office dans la longue liste des rappeurs français influencés par la culture asiatique.

    Sofiane. Il n’a pas fallu longtemps à l’une des dernières grosses sensations du rap français pour avouer avoir été bercé aux titres de « L’école du micro d’argent ». À Libération, il dit ainsi : « Bien sûr qu’IAM et cet album m’inspirent encore. Je le prends comme une flèche en plus dans mon carquois d’avoir ce genre de références, même si c’est souvent inconscient ».

    Vous aimerez aussi

    Jack te recommande

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.