Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Muse : ils reviennent, mais pourquoi tant de haine ?

    À l’image de leur dernier single « Dig Down », paru aujourd’hui, Muse fascine autant qu’il répugne depuis plus de dix ans. Comment expliquer un tel acharnement ? Jack tente une explication.

    L’ami des haters. Il est parfois étrange de voir à quel point Muse peut être aussi populaire que profondément détesté. Une fois encore, on peut en effet être certain que le dernier single de Matthew Bellamy et sa bande, Dig Down, empochera l’adhésion des fans du groupe, qu’il se hissera parmi les classiques d’une discographie riche de sept albums et qu’il réjouira les foules sur scène.

    À l’écoute de Dig Down, on peut aussi être sûr que les plus réfractaires au trio britannique donneront de la voix. Pourquoi ?

    1. Parce que Muse a pris l’habitude de dévoiler des mélodies sans réelle nuance, tout en démesure ;
    2. parce que les derniers singles du groupe feraient passer U2 pour des adeptes de la retenue et du pointillisme ;
    3. parce que les textes flirtent trop souvent avec une révolution de bac à sable ;
    4. parce que les Anglais n’ont cessé depuis la sortie de « Absolution » et « Black Holes and Revelations » de placer la grandiloquence et la démonstration au-dessus de l’expression et de l’émotion  à ce sujet, la tournée américaine prévue aux côtés de Thirty Seconds To Mars promet les plus folles extravagances ;
    5. enfin parce que Matthew Bellamy a la coupe de cheveux la plus étrange et déstructurée du circuit, et que ça fait plus de quinze ans que ça dure (pardon pour le point capillaire).

    Mumuse. Le pire, finalement, c’est que les derniers singles de Muse n’apportent jamais rien de neuf à leur discographie. Les noms des titres peuvent bien changer, les années peuvent bien passer, on entend systématiquement ce même mélange de guitares aussi pompières qu’emphatiques, de refrains taillés pour les stades et de chant bien trop maniéré pour toucher à l’intime.

    Bien sûr, ça fonctionne toujours, ça vise l’efficacité et l’immédiateté, mais la touche créative a depuis trop longtemps disparu. La sincérité qui rendrait cette débauche d’énergie singulière également.

    Vous aimerez aussi

    Jack te recommande

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.