Playlist par JACK
La playlist Girl Power de Brigitte
La playlist Girl Power de Brigitte
avec
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ces musiciens qui peuvent dire merci à GTA

    La franchise la plus bankable de l’histoire du jeu vidéo, qui fête ses trente ans, a permis à une volée d’artistes de sortir du bois. Voici cinq musiciens que vous avez certainement découvert en plein milieu d’une course poursuite ou sur le chemin d’un braquage.

    Le vrai coup de pouce. Royce Da 5’9 ». Si ce nom est aujourd’hui familier des amateurs de hip-hop, en 2001, lorsque GTA III sort, peu connaissent le rappeur originaire de Détroit. Proche d’Eminem, puis ennemi juré d’Eminem, proche de Dr. Dre, puis ennemi un peu moins juré de Dr. Dre, il peine à se faire un nom. Mais il a la chance de voir trois de ses titres compilés sur la radio Game FM, celle que l’on préfère allumer avant de déclencher une fusillade avec les Yakuza ou les Yardies. Juste après la sortie du jeu, la carrière de Royce Da 5’9 » décolle, en grande partie grâce à DJ Premier qui produit son hit Boom en 2002.

    Les folies russes. Vice City et San Andreas sont les volets les moins fournis en découvertes. Le premier parce que le scénario se déroulant au début des années 1980, les créateurs ont refusé l’anachronisme en ne mettant que des hits de cette période sur les ondes. Pour le second, ils ont plutôt fait le choix de la sécurité en ne programmant presque que des artistes déjà reconnus. GTA IV, cependant, a le cul entre deux chaises. Assez peu de découvertes, mais beaucoup de morceaux incongrus. Apothéose des playlists : Vladivostok FM. Une radio consacrée uniquement aux artistes électroniques russes. Aujourd’hui, la chaîne YouTube répertoriant ces titres carbure, même si on se demande comment il est possible d’écouter ça plus de vingt minutes. En témoigne ce morceau d’Oleg Kvasha, intitulé Зеленоглазое такси (GreenEyed Taxi en version anglaise).

    Hipster à lunettes. GTA V est clairement le volet qui a révélé le plus de musiciens aux yeux du public, et de loin. L’année de sa sortie, 2013, est l’année de Dan Croll. C’est simple, les deux jeux vidéo les plus prisés du grand public, à savoir GTA et FIFA, passent chacun un de ses titres sur leur bande-originale. Les footeux entendront Compliment Your Soul, les fans de Michael, Trevor et Franklin entendront From Nowhere. Un joli succès pour un chanteur qui fait sa carrière sur les placements de titre. Les trains Thalys en 2014 et la nouvelle Citroën C4 en 2015 s’habilleront aussi de ses morceaux taillés pour les pubs. Pas bête, mais pas sûr que ça dure.

    La mascotte de GTA V. Ce morceau pouvant paraître assez anodin culmine pourtant aujourd’hui à plus de 20 millions de vues sur YouTube. C’est l’un des titres les plus remarqués de GTA V et il est l’œuvre d’un groupe franchement inconnu, si ce n’est au Mexique, Hechizeros Band. El Sonidito date de 2008, mais explose complètement après la sortie du jeu. Impossible, manette en main, de ne pas avoir l’oreille attirée par ce synthé aigu hyper entêtant qui dure tout le morceau. Si vous voulez pousser la découverte plus loin, sachez que leurs titres Chilito Piquin ou El Ron Perron valent largement le détour.

    Le carton consensuel. Enfin, LE titre estampillé GTA V reste Sleepwalking de The Chain Of Gang 1974. Une électro-pop presque EDM, bourrée de bruit blanc, très volumineuse, très 2013. Il s’agit d’un des nombreux projets du DJ et producteur Kamtin Mohager, incontestablement son plus successful. Si sa carrière est définitivement lancée en grande partie grâce à GTA, elle stagne désormais entre projets confidentiels et tubes très ponctuels.

    Vous aimerez aussi

    Jack te recommande

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.