Playlist par JACK
La playlist Girl Power de Brigitte
La playlist Girl Power de Brigitte
avec
Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    La playlist influences de Rone

    « Mirapolis », le quatrième album de Rone, sort aujourd’hui, et il est bourré d’invités, de références et d’influences. Il était donc tentant de lui demander de nous lister et commenter les morceaux qu’il écoutait pendant l’enregistrement. Spoiler : c’est passionnant !

    Baxter Dury – Len Parrot’s Memorial Lift

    « Je crois que, dés la première écoute, cet album est devenu culte pour moi. Je l’ai beaucoup écouté à une période de ma vie, du coup la voix de Baxter et son univers me sont très familiers. En plus, son côté dandy british un peu désabusé collait parfaitement avec une petite ritournelle de piano que j’avais composée et que je voulais amener vers quelque chose d’un peu brumeux, avec des chœurs sensuels et des arrangements de cuivres et de cordes. »

    Blonde Redhead – For the Damaged Coda

    « Encore un groupe que j’ai beaucoup écouté à l’adolescence, c’était donc comme réaliser un petit fantasme que de faire un morceau avec la chanteuse Kazu Makino. Sa voix haut perchée, fragile et ultra poétique est unique. »

    Saul Williams – Twice the first Time 

    « J’ai rencontré Saul à Berlin il y a quelques années… Je ne sais plus trop comment on s’est retrouvés à faire un bœuf complètement improvisé dans un bar minable, devant les clients médusés. Pendant que je produisais mon nouvel album, je suis tombé sur lui dans la rue à Paris et lui ai simplement proposé de passer dans mon studio. J’ai balancé des intrus sur lesquels je travaillais et il s’est posé dessus. Il avait plein de choses à dire parce que c’était le lendemain des élections de Trump et qu’il en avait gros sur la patate… J’ai plein de matières avec lui, mais j’ai gardé les deux morceaux qui me semblaient le plus cohérent pour l’album. »

    Battles – Atlas 

    « C’est le groupe de John Stanier, qui est considéré par le magazine Rolling Stone comme l’un des meilleurs batteurs de tous les temps. Je suis d’accord avec eux. Ce mec est une machine. Travailler avec lui pour mon concert à la Philharmonie puis en studio pour l’album m’a ouvert plein de portes. Je l’adore. »

    The National – Sleep Well Beast 

    « Le groupe de mon pote Bryce Dessner. Sur ce morceau il m’a demandé de jouer des parties électroniques. J’avais aussi travaillé sur leur précédent album aux côtés de Sufjan Stevens et de toute cette scène indie américaine que j’adore. Et de mon côté j’ai fait jouer de la guitare à Bryce sur plusieurs de mes morceaux, d’abord sur ma collaboration avec Étienne Daho dans mon précédent album, puis sur ce nouvel album. Je le retrouve toujours avec plaisir, c’est encore une belle et longue histoire d’amitié. »

    Noga Erez – Off the Radar 

    « J’ai pris une énorme claque la première fois que j’ai vu Noga sur scène. Elle a vraiment un truc, un charisme fou, une sensualité mêlée à une puissance énorme. Je lui ai proposé de bosser sur un morceau et j’ai adoré cette collaboration. »

    Gaspar Claus & Casper Clausen – The Machine 

    « Un des nombreux projets de mon pote violoncelliste Gaspar Claus avec qui je fais des choses régulièrement sur scène, en studio… J’ai fait un remix de ce beau morceau, je ne sais pas encore quand il sortira. Gaspar est une personne très importante dans mon parcours musical, il m’a toujours tiré vers le haut quand j’avais les doutes du musicien électro qui se sent un peu imposteur, car je ne sais toujours pas lire la musique et je me suis souvent présenté comme un bidouilleur de son. Mais Gaspar m’a dit un truc du genre : « Erwan tu fais de la musique : donc tu es musicien, merde ! » »

    Frànçois & The Atlas Mountains – Royan

    « Faute de temps, François n’est pas sur « Mirapolis », mais son influence est bien réelle. C’est notamment lui qui m’a présenté ces chanteuses basques que l’on peut entendre sur Switches, celles avec qui il avait travaillé sur Royan. Et j’en suis ravi : depuis très longtemps, j’avais ce fantasme d’enregistrer des morceaux avec des chœurs féminins. »

    Jon Brion – Eternal Sunshine Of The Spotless Mind

    « Je ne connaissais pas ce compositeur, mais ce qu’il a fait pour la B.O. du film de Gondry m’a absolument bouleversé. De toute façon, je suis un fan absolu de Michel Gondry. C’est d’ailleurs pour ça qu’il a réalisé la pochette de l’album et que l’on a beaucoup échangé pendant l’enregistrement. Sans que l’on parle réellement de musique, toutes nos discussions m’ont incité à assumer mes différentes envies. »

    Rone – Bora Vocal

    « C’est un peu bizarre, de mettre un de mes morceaux, mais c’est mon premier et j’ai l’impression que mon aventure commence vraiment avec celui-ci. Surtout, j’ai eu l’occasion de le jouer pour la première fois sur scène avec Alain Damasio il n’y a pas si longtemps à la Philharmonie et ça nous a donné envie de travailler de nouveau ensemble. J’ai plein de matière avec lui et je compte bien sortir tout ça un jour ou l’autre. »

    En attendant, « Mirapolis » s’écoute juste en dessous. 

    Vous aimerez aussi

    Jack te recommande

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.